Fumel : une opération de « Boutique à l’Essai » pour redynamiser le commerce

La Communauté de communes Fumel-Vallée du Lot lance l'opération « Ma Boutique à l'Essai ». Une initiative permettant aux porteurs de projets commerciaux de tester leur concept dans une boutique du centre-ville tout en étant encadrés administrativement.

0 Shares

A Fumel, la rue de la République, axe commerçant principal de la ville, aurait-elle fini de manger son pain noir ? C’est ce que veulent bien croire les représentants de la Communauté de communes Fumel-Vallée du Lot et de la municipalité fuméloise, à l’occasion d’annoncer ce qui « est une nouvelle étape de franchie dans le combat pour la revitalisation commerciale de la ville. » Car la rue de la République a jusqu’ici connu des années sombres, où les porteurs de projets bancals et en manque de sérieux se sont succédé, laissant derrière eux de trop nombreux locaux vacants. Pas de quoi améliorer le reflet commercial de la Ville. C’est pourquoi la communauté de communes, en partenariat avec la Ville et de nombreux acteurs locaux « portent à bout de bras ce projet de Boutique à l’Essai », pour citer les mots du maire Jean-Louis Costes.

Le local idéal

C’est simple, cette opération est ouverte à tous les porteurs de projets qui souhaiteraient ouvrir un commerce de proximité à Fumel. Après candidature et étude du dossier, le commerçant serait alors installé dans une boutique-pilote pour tester son idée et son marché durant une période de six à 12 mois. A Fumel, la Communauté de communes a jeté son dévolu sur les locaux d’un ancien magasin de vêtements (85 m2) au numéro 16 de la rue de la République, pour faire office de boutique-test. « Outre l’accompagnement, l’autre avantage du dispositif pour le futur commerçant est de bénéficier d’un loyer modéré (400€) et d’avoir la possibilité de conserver le local si le test est concluant. Ainsi, l’idée est d’encourager la multiplication des ouvertures en centre-ville ».

Des aides forfaitaires

Et comme nous l’évoquions avant, avant la phase-test, le porteur de projet sélectionné bénéficiera d’un accompagnement professionnel dans le montage de son dossier et d’une expertise en création d’entreprise. « Tout ceci facilite véritablement l’installation de petits commerçants. Ce n’est pas évident pour tout le monde de passer de porteur de projet à chef d’entreprise, là on les accompagne de A à Z », ajoute Marie Lou Talet, première adjointe à la mairie fuméloise. L’opération Boutique à l’Essai fait profiter l’heureux élu de certaines aides au lancement de son activité grâce à ses partenaires locaux (frais bancaires réduits ; assurance gratuite ou autre prestation à tarif préférentiel).

Issu de la Fédération nationale des Boutiques à l’Essai, ce concept avait déjà failli poser ses valises en Fumélois il y a quelques années, plus exactement à Monsempron-Libos, mais l’arrivée de la crise sanitaire en avait décidé autrement. Le dispositif était finalement revenu pour de bon en Lot-et-Garonne du côté de Nérac en 2022. Une boutique de jeux de société avait pu être testée durant un temps avant de s’installer définitivement dans le local. Cette année, Fumel s’ajoutera donc aux 130 autres villes où la Boutique à l’Essai est déployée. En cas de succès, le dispositif n’attendrait pas longtemps avant d’être renouvelé ailleurs en ville.

Renseignements //

Pour les intéressés, veuillez contacter le service mission développement économique de la ville au 05 53 40 46 70 ou par mail : norriols@cc-dufumelois.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 73 = 76