La fac de droit du Pin : l’écrin parfait pour de brillantes études universitaires

0 Shares

C’est l’un des monuments les plus emblématiques d’Agen ! Le complexe couvert de briques rouges, réhabilité à la fi n des années 80, est aujourd’hui le siège de l’Institut de droit et d’économie d’Agen (IDEA), plus communément appelé Campus du Pin. Et c’est certainement l’un des lieux les plus effervescents de tout le territoire ! Sa situation géographique est son atout le plus évident au premier regard. Mitoyen du port de plaisance et du canal, en contrebas du coteau de l’Ermitage, le lieu est une véritable carte postale. Comme cadre d’études, difficile de faire mieux… De l’autre côté, à moins de cinq minutes à pied, se trouvent la gare routière et SNCF ainsi que le centre-ville. Là encore, l’IDEA offre aux jeunes le meilleur accès possible à toutes les commodités et à la mobilité dans une cité où le coût de la vie et du logement restent extrêmement raisonnable. « Il y a ici tous les avantages d’un campus de proximité, résume la directrice Virginie Peltier. Comme il s’agit d’une antenne de l’Université de Bordeaux, les enseignements sont de même niveau mais sur un site à taille humaine. Cela signifie que les équipes pédagogiques sont nettement plus accessibles pour les étudiants. Quand on prépare un diplôme exigeant, cela a son importance. » À cela s’ajoutent des infrastructures rénovées, à l’image de la bibliothèque dont les travaux sont enfin achevés, et une véritable ambiance universitaire. Tous les éléments sont réunis pour permettre l’épanouissement de chacun et préparer son avenir dans les meilleures conditions.

Un tronc commun pour mieux se spécialiser ensuite

Cet écrin idéal est tout sauf superficiel puisque les formations proposées sont à la hauteur des promesses du lieu. Le cœur du réacteur, ce sont bien évidemment les deux premières années de licence post-bac (L1 et L2). « Cette période constitue un tronc commun permettant d’acquérir la méthodologie propre au droit, d’engranger les connaissances fondamentales et de se familiariser avec les différentes spécialités. En touchant un peu à tous les aspects de cette discipline, les étudiants affinent leur sensibilité pour se diriger ensuite vers ce qui les attire le plus », indique Virginie Peltier. Loin des clichés, ce programme aborde de grandes notions avec une ouverture de vue sur la société et sur le fonctionnement de notre monde.

À chacun son parcours

À partir de la troisième année, c’est une nouvelle aventure qui commence avec des orientations un peu plus spécifiques. « À Agen, nous disposons de deux parcours : droit judiciaire et droit privé. Si le campus de Bordeaux propose d’autres options, celles-ci sont les plus plébiscitées », précise la directrice. Le droit judiciaire amène vers le barreau et la magistrature mais pas seulement. Il est également possible de se tourner vers la police et la gendarmerie, le pénitentiaire et tous les métiers de l’exécution des peines. Quant au droit privé, un peu moins centré sur la matière pénale, c’est peut-être le plus généraliste avec du droit civil, du droit du travail, des affaires… « On parvient à conserver de plus en plus de jeunes en L3, c’est une excellente nouvelle », se réjouit Virginie Peltier. L’IDEA recense aussi des étudiants en Master grâce au M2 Exécution des peines.

La vie de campus

En plus de l’IDEA, le site abrite également l’institut de langues (antenne de l’Université Bordeaux-Montaigne) qui regroupe les fi lières LEA Anglais/ Espagnol et Langue, littératures et civilisations étrangères Anglais. Le lieu est également fréquenté par les étudiants en Licence Accès Santé (LAS 1 et LAS 2). « Cette diversité crée une véritable émulation au sein de la communauté étudiante. Les jeunes sortant du lycée ont la possibilité de s’adapter au rythme de l’université et ainsi de démarrer des études avec de bonnes bases. Le bien-être étudiant nous tient très à cœur », insiste Virginie Peltier.

Avec son site exceptionnel, ses infrastructures rénovées et son off re de formation offrant de nombreux débouchés, l’Institut de droit et d’économie d’Agen (IDEA) est incontournable dans le paysage de l’enseignement supérieur en Lot-et-Garonne.

De nombreux débouchés possibles

Ce succès grandissant de la filière droit réside notamment dans les nombreux débouchés professionnels possibles. « Le droit offre tellement de perspectives de carrière différentes… Tous les secteurs d’activité ou presque cherchent des compétences juridiques. On peut pratiquer au sein d’une entreprise, dans le monde associatif ou en libéral. Et s’il faut le plus souvent pousser jusqu’au master pour maximiser ses chances, il demeure possible de s’insérer à Bac +3, par exemple dans les professions de l’insertion et de la probation sur concours », souligne Virginie Peltier.

Une licence professionnelle révision comptable pour compléter la formation AES

Le Campus du Pin n’est pas seulement n’est pas seulement un temple du droit. On s’y forme également en vue d’obtenir un diplôme AES (Administration économique et sociale). Le programme pluridisciplinaire touche un peu au domaine juridique mais aussi à l’éco, la gestion, aux sciences sociales et politiques, à l’histoire, aux maths… Il s’agit d’un cursus très ouvert qui permet de mener des carrières très diverses, dans la banque, l’assurance, l’expertise-comptable ou encore les ressources humaines. Ces deux années post-bac qui constituent un socle de connaissances très utiles dans le monde pro, sont complétées depuis septembre dernier par une Licence pro (L3) Révision comptable. Celle-ci donne les clés pour exercer des fonctions en cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes ou bien pour devenir comptable en entreprise. Une insertion professionnelle immédiate est possible, tout comme la poursuite d’études.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68 − = 58