Epi’Bus, une épicerie solidaire ambulante qui sillonne le Villeneuvois

Conçu par l'Agglo et la Régie de Territoire Vallée-du-Lot, ce bus itinérant vient répondre à l'augmentation de la demande des publics précaires. Une initiative nouvelle qui connaît « malheureusement » déjà du succès.

0 Shares

C’est un moment aussi « important, qu’émouvant » qui se dévoile dans le Grand Villeneuvois. Ici, on veut répondre activement à l’augmentation du nombre de bénéficiaires d’aides alimentaires. « Un public bien trop souvent exclu géographiquement des associations d’aides, avec peu de mobilités à leur portée. La précarité accélère et touche de nouvelles tranches de population. On a beaucoup parlé d’un phénomène urbain mais elle fait tout aussi mal dans les campagnes désormais », commente Jacques Taillardat, président de la Régie du territoire Vallée du Lot.

Faisons un bond en juin 2023, le ministère des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées lançait alors le programme national « Mieux manger pour tous » décliné en appel à projets régional. L’objectif principal : faciliter l’accès des personnes en situation de précarité alimentaire à une alimentation saine et durable. L’Agglomération du Grand Villeneuvois et la Régie de Territoire Vallée du Lot, déjà engagées dans le Plan Alimentaire Territorial de la CAGV pour l’accessibilité à une alimentation de qualité pour tous, ont donc candidaté et font partie des lauréats. Localement, le projet étudié était celui de l’Epi’Bus, qui a commencé à voguer sur les routes du Grand Villeneuvois ces dernières semaines.

896 kg déjà distribués

Ce bus flambant neuf et équipé telle une véritable petite épicerie avec fruits, légumes, produits laitiers etc, répond à une problématique « d’aller vers » et permet l’accès à une alimentation de qualité aux familles et travailleurs précaires vivant en milieu rural. Les habitants répondant aux critères d’attribution, ainsi que ceux prescrits par un travailleur social, pourront ainsi y faire leurs commissions à prix réduits. Pour l’heure, sept communes reçoivent l’Epi’Bus : Saint-Antoine-de-Ficalba, Sainte-Colombe de Villeneuve, Dolmayrac, Allez-et-Cazeneuve, Saint-Robert, Sainte-Livrade et Pujols. Avec un passage par semaine, cette épicerie solidaire sur quatre roues a déjà distribué 896 kg de nourritures depuis sa mise en marche fin février.

Au-delà de ces simples statistiques, c’est le lien social créé à l’occasion du passage de l’Epi’Bus que souligne Thomas Coutarel, responsable de l’Epi’Bus : « Les personnes qui répondent aux critères d’attribution viennent ensemble le jour du passage de l’épicerie. Ceux qui le peuvent font la tournée du voisinage avec du covoiturage. Ils se rencontrent tous, peuvent discuter et repartent ensemble à la fin. Ce n’est pas grand chose, mais c’est important de renouer avec le social de manière général, surtout que certains peinent à assumer d’aller à l’épicerie solidaire. » Les créateurs du dispositif rappellent toutefois que le bus n’a pas vocation de substituer au travail des différentes associations mais d’être seulement un complément en ces temps urgents.

Les producteurs locaux dans la boucle

D’ores et déjà 48 familles sont inscrites dans ce dispositif, soit 112 personnes touchées, parmi lesquelles 46% de personnes seules et 55% de femmes seules, en plus de 37% de foyers de plus de 2 personnes. « Plus d’un tiers sont des travailleurs », précise-t-on même.

A terme, l’Epi’Bus sera garni de produits issus des producteurs locaux de la Vallée-du-Lot. Déjà six producteurs du Grand Villeneuvois sont intéressés par la démarche. Leurs produits seront à retrouver dans l’épicerie dès le printemps, au moment de la reprise des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 2 =