Monbalen : un dernier Bazar bien dans l’air du temps à la Maison Forte

Samedi 29 juin, la Maison Forte vous invite à son dernier Bazar de la saison, un événement unique en Lot-et-Garonne. Intitulé "Voyages instables", ce Bazar réunit artistes, chercheurs et habitants pour réfléchir et célébrer ensemble les grandes questions sociales de notre société en transition.

0 Shares

Les Bazars, ce sont des rendez-vous qui proposent un fil d’expériences avec des films, des débats, des performances artistiques, des concerts, de la cuisine… Pour cogiter et surtout fêter les questions qui nous attendent dans le monde de demain. En ce temps de dernier Bazar de la saison pour la Maison Forte, le thème « Voyages instables » résonne particulièrement bien avec la période d’incertitude mondiale. Il évoque la mobilité, la pollution, les interdits et les transformations dans un monde en mutation rapide. Aussi, « à la veille du premier tour des législatives, au moment où l’on s’apprête à écrire le début d’une autre histoire, nous avons souhaité que cet événement soit plus marquant encore, plus inscrit dans notre temps », rappelle l’équipe du tiers-lieu associatif. Ainsi, à travers ce thème, la Maison Forte souhaite explorer la question brûlante de notre époque : « La république est-elle soluble dans l’extrême droite ? ». Ce questionnement sera au cœur des débats et des rencontres de la journée.

Une invitation au voyage

Le Bazar de la Maison Forte est une invitation à voyager à travers les arts, les idées et les échanges. C’est un moment de rencontre et de réflexion, où chacun peut exprimer ses sentiments et ses idées dans un cadre républicain et ouvert. Que vous soyez amateur d’art, passionné de débat ou simplement curieux, ce Bazar vous offre une occasion unique de vous immerger dans un univers créatif et réflexif.

Des artistes aux horizons divers

Les Bazars de la Maison Forte mettent en avant des artistes aux parcours variés et aux œuvres engageantes. Ce sera une nouvelle fois le cas lors de cette fin de saison avec des profils bien atypiques. Matthieu Molet, par exemple, explorera la transformation de la matière et les implications écologiques à travers son travail sur le gaz des marais. Aurélia Zahedi, quant à elle, naviguera entre fiction et réalité dans ses films, abordant des sujets politiques et sociaux complexes avec une sensibilité artistique unique. « Lorenzo Naccarato, musicien franco-italien, nous transportera dans un voyage musical à travers ses compositions cinématiques. Son projet « Murmurations » s’inspire des oiseaux migrateurs et propose une réflexion sonore sur la notion de voyage et de migration », nous détaille-t-on. Parmi les autres animations à ne pas manquer ce jour-là : un café républicain, animé par Mathieu Brand, journaliste, et Anne Rumin, philosophe. Ce débat/rencontre sera l’occasion de discuter des résultats des élections européennes du 9 mai, de la dissolution immédiate du gouvernement en France et de la question de la compatibilité de la République avec les idées d’extrême droite ; un concert pour clore la journée avec le duo Ar’Khan, composé d’Emmanuelle Troy et Hugo A.Lou. Ces derniers vous emmèneront en voyage musical de l’Anatolie à la Mongolie, en passant par la Méditerranée et l’Afghanistan. Avec leurs instruments traditionnels et leur talent pour l’improvisation, ils réinterprèteront des traditions musicales riches et variées, nous invitant à découvrir la diversité des musiques orientales. Bon voyage en somme !

Programme du Bazar

15h00 – 15h30 : Rencontre avec Matthieu Molet, architecte-plasticien en résidence. Il nous parlera de ses recherches sur les méthaniseurs domestiques et les implications écologiques et sociales de ses travaux.

15h30 – 16h00 : Rencontre avec Aurélia Zahedi, plasticienne. Elle discutera de son film « La rose de Jéricho », une fiction documentaire touchant aux thèmes de l’exil et de la résistance.

16h00 – 17h30 : Café républicain : un débat sur « La république est-elle soluble dans les idées de l’extrême droite ? ». Animé par Anne Rumin et Mathieu Brandt, ce débat sera une occasion pour tous de partager leurs opinions et d’explorer les liens entre crise démocratique et crise écologique.

15h00 – 18h00 : Projection du film « La rose de Jéricho » d’Aurélia Zahedi, et cycle de films de danse sur le thème « Voyages instables ».

17h30 puis 19h00 : Performances musicales de Lorenzo Nacarrato en résidence.

18h30 : Ouverture du bar pour un moment convivial.

20h00 – 21h30 : Dîner préparé par la cantine de Sandrine, offrant une pause gourmande.

21h30 : Concert « Murmurations » par Lorenzo Naccarato. Un spectacle musical itinérant inspiré par la migration des oiseaux, où Lorenzo se déplacera avec un piano droit sur roulettes et une machine à boucles magnétiques, créant une expérience sonore unique et immersive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 71 = 77