Elections législatives : Xavier Czapla défie l’extrême droite avec un programme de rupture

Dans la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, Xavier Czapla, du Nouveau Front Populaire, défie le Rassemblement National avec un programme axé sur l'urgence sociale et le changement radical.

0 Shares

C’est au siège de la fédération du Parti socialiste à Agen, que Xavier Czapla, candidat du Nouveau Front Populaire pour la troisième circonscription du Lot-et-Garonne (Villeneuve-Fumel), a officiellement lancé la semaine dernière sa campagne pour les prochaines élections législatives. Un rendez-vous qui a été suivi quelques jours plus tard, par une réunion publique à Villeneuve-sur-Lot. Accompagné de sa suppléante Carole Binois-Fiegel, mais aussi d’autres figures locales du Nouveau Front Populaire, il y a dévoilé un programme « ambitieux visant à répondre aux défis sociaux pressants du département. »

Un projet de rupture

« Les élections se suivent et se ressemblent trop. Depuis trop longtemps, le sentiment que les élections ne changent pas grand-chose est largement partagé, en particulier par les Villeneuvois et les Fumélois », a déclaré le candidat qui n’en est pas à sa première campagne électorale. En effet, Xavier Czapla était déjà engagé sur les législatives de 2022, dans cette même position. Toutefois, il après avoir passé le premier tour, il n’était pas parvenu à renverser le RN au second tour (43,03%). S’il s’était présenté à l’époque sous les couleurs de la Nupes, cette fois-ci, c’est le Nouveau Front Populaire (NFP) qui l’a investi. A ses yeux, le NFP représente une union large de mouvements politiques, syndicats et associations déterminés à contrer l’ascension de l’extrême droite dans la circonscription. Il souligne notamment l’urgence de proposer une alternative crédible et solide face à la montée des extrémismes, affirmant que le statu quo n’était plus une option viable pour les citoyens désillusionnés.

Le candidat de la troisième circonscription a aussi vivement critiqué la gestion de la députée sortante du Rassemblement National Anncik Cousin, la qualifiant d’« inutile » et dénonçant ses « postures, impostures et bobards ». Il a insisté sur l’importance de « barrer la route à ces gens-là qui ne doivent pas gouverner le pays ».

Des défis à relever

Résidant à Montaut, Xavier Czapla voit des défis spécifiques sur sa circonscription, notamment l’impact de décennies de désindustrialisation, d’enclavement rural et de précarisation des agriculteurs. Il s’est engagé à être un député de combat pour les citoyens touchés par ces problématiques. En détaillant ses propositions, il a évoqué des plans qui se veulent concrets pour revitaliser l’économie locale, améliorer les infrastructures et soutenir les agriculteurs, promouvant ainsi une vision de développement durable et inclusif pour le Lot-et-Garonne.

Une union pour un changement radical

« L’union des gauches peut changer radicalement la vie des citoyens dès son arrivée au pouvoir », a assuré Xavier Czapla, tout en reconnaissant le sérieux de ses adversaires politiques, Jérôme Cahuzac et Guillaume Lepers. Il a défendu l’alliance du Front Populaire contre les accusations d’hétérogénéité, affirmant qu’elle répondait à un « réflexe historique de la France contre l’extrême droite ». Le candidat a appelé à la mobilisation de tous les électeurs progressistes, soulignant que seule une coalition forte et unie pourrait apporter le changement radical nécessaire pour répondre aux attentes et aux besoins des citoyens. Réponses dans les urnes ce dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 − 41 =