Agen : le futur de l’écoquartier, c’est à vous d’en décider

Le quartier 18 poursuit sa mue en écoquartier. La zone changera radicalement de visage en 2023 et pour ce faire, la municipalité vous propose d'émettre un avis sur le lieu afin de créer le meilleur espace possible.

0 Shares

Le projet de création de l’écoquartier Agen-La Vilette ne date pas d’hier. Il fait partie des nombreux engagements du mandant de Jean Dionis du Séjour. Pour rappel, ce plan porte sur l’aménagement durable du secteur entourant l’avenue Henri-Barbusse entre la trémie et le canal, le tout, en tenant compte des enjeux environnementaux. « Cela serait une excellente manière de rééquilibrer l’axe d’attractivité de la ville qui se trouve actuellement du côté de Garonne. Ainsi, on le ramènerait petit à petit vers l’Est, dans cette zone historiquement ouvrière », avance l’adjoint à l’urbanisme de la Ville d’Agen, Jean Pinasseau. En plus d’une démarche « zéro déchet », l’écoquartier possédera une offre de commerces et services adaptés à la population. Une « aubaine » pour un territoire qui a grandement perdu en attractivité après la disparition de l’Hyper Casino en 2019.

« On veut que la population s’approprie l’affaire »

Afin de remettre au goût du jour le lien entre les résidents et « leur » quartier 18, différentes animations ont été mises en place depuis la rentrée. Tout d’abord, un parcours nommé « balad’expo » a été imaginé le long des axes qui forment le futur écoquartier. Disponible jusqu’à la fin de l’année, ce parcours ludique et pédagogique donne à voir sur 15 panneaux les transformations qu’a subies le quartier depuis ses beaux jours industriel jusqu’à sa future redimension. Chaque affiche est équipée d’un QR code qui redirige l’usager vers des informations complémentaires sur le site internet de la Ville. Aussi, les portraits de 40 habitants du quartier ont été affichés sur les murs de la trémie et du chantier Casino, deux lieux manifestes des transformations du paysage urbain. « Cette exposition représente la diversité et l’énergie du lieu. C’est de la sensibilisation pour que les résidents puissent se sentir chez eux. Le spectateur devient acteur », philosophe l’adjoint au maire. Convaincu par l’idée de faire participer la population à ce projet, une démarche de concertation citoyenne a débuté et se terminera, elle aussi, à la fin de l’année. « Ils peuvent donner leur avis sur le devenir des espaces publics. On veut qu’ils s’approprient l’affaire. » 

Fin des travaux en 2023

Si la transition du secteur a déjà commencé, elle ne sera vraiment perceptible qu’à partir de la finalisation des travaux de plusieurs aménagements. En lieu et place de l’ancien l’Hyper Casino viendront s’ajouter Lidl, Grand Frais et la boulangerie Marie Blachère. Sur place, la construction avance à grands pas et les édifices pourraient être inaugurés à la fin du premier semestre de 2023. Même constat pour des bureaux, une quarantaine de logements étudiants et une salle de sport qui devraient apparaître aussi l’année prochaine. Enfin, le projet de piste cyclable reliant Bajamont à Agen et le canal en passant par Pont-du-Casse sera très prochainement étudié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 6 =