La frustration passée, remettre la marche avant est de mise

Le SUA LG avait la gueule de bois jeudi dernier. Une malheureuse égalisation après la sirène a privé les Agenais d'une victoire précieuse. L'objectif est dorénavant, dès ce jeudi à 21h à Colomiers, de rattraper les points perdus avant de voir les concurrents revenir à leur hauteur.

0 Shares

Le manager du SUA Bernard Goutta l’avait annoncé il y a plus d’un mois, ce bloc « allait être sans pitié. » Alors que les affiches de phases finales s’enchaînent, les résultats divergent, entre deux grosses victoires contre Biarritz et Mont-de-Marsan, puis une défaite face à Grenoble et enfin, jeudi dernier un match nul rageant contre une formation de Provence qui avait ciblé son adversaire lot-et-garonnais. Les deux équipes ont fait match égal dans bien des domaines, s’échangeant l’avance au tableau d’affichage à plusieurs reprises. A la mi-temps, Agen et Provence se quittaient alors sur un score de 10-10. En seconde période les essais inscrits de chaque côté n’auront pas permis de maintenir une avance confortable, les buteurs se répondant aussi coup sur coup. Enfin, à la 79ème minute, sur une redoutable poussée agenaise en mêlée, le SUA récupère ce qui semble être la pénalité de la gagne. Le ballon glissant, Elton Jantjies évite le coup du sort et parvient, avec l’aide de Tevita Railevu venu le lui tenir, à passer le ballon entre les perches. Malheureusement, sur le renvoi, le ballon échappe des mains des « Bleu et Blanc », offrant une dernière offensive à Provence. Une ultime attaque qui se conclura sur une pénalité convertie. Un score de parité qui laisse un goût amer aux équipiers de Vincent Farré. « On a fait trop d’erreurs individuelles, en plus de fautes aux mauvais endroits aux mauvais moments. C’est forcément frustrant », estime celui qui faisait son retour sur la pelouse après trois mois d’arrêt.

A l’épreuve de la période

Les Agenais entament actuellement la difficile épreuve de remobilisation avant la prochaine échéance. « Le discours est simple : il faut passer à autre chose et de ne pas être abattu. Les matchs importants s’enchaînent et on ne peut pas se lamenter éternellement », assume Vincent Farré. S’octroyer des victoires semaine après semaine est difficile, au vu du bloc relevé et surtout dans le froid hivernal, rendant les blessures plus fréquentes. « C’est la période la plus difficile de la saison. Heureusement, on a quasiment deux équipes compétitives qui peuvent enchaîner les matchs aisément. Les coachs ont très bien compris qu’ils pouvaient s’appuyer sur tout le monde. Le préparateur physique fait du travail ciblé pour éviter les pépins. Je ne sens pas de gars en manque de forme. » Au bilan comptable, le SUA repasse en 3ème position du championnat, au maximum à seulement trois points de ses concurrents du top six. Et en parlant de concurrent, Colomiers est un direct. « C’est une très belle équipe. Elle n’est pas très dense physiquement mais, en contrepartie, joue beaucoup à la main. Elle a l’expérience de la Pro D2 et c’est à nous de contrecarrer cela », se projette le troisième ligne du SUA, dont le retour est précieux pour l’équipe. « Je n’avais pas trop de pression pour mon retour grâce aux coachs. Je ne savais pas si je devais le jouer, mais il y avait beaucoup de blessés. Je suis forcément déçu du score mais je suis content ne pas m’être blessé et de pouvoir apporter à l’équipe les prochaines semaines. » Son âme de capitaine sera une nouvelle fois importante pour relancer les siens ce jeudi. Un match chez les Haut-Garonnais où le SUA s’était cassé les dents en fin de saison passée. A eux d’inverser la tendance pour éviter les rattrapages inopportuns au classement.

Vie de groupe :

Des retours à point nommés

Jeudi dernier, une fois de plus, le SUA n’est pas sorti indemne de sa rencontre face à Provence-Rugby. Deux nouvelles blessures sont à déplorer avec la sortie prématurée de Thomas Vincent, victime d’un coup de genou à l’arcade, et d’Antoine Erbani, qui a quitté la pelouse en boitant. Toutefois, les semaines défilent et les retours s’amorcent tout autant. Contre Colomiers, le staff agenais devrait pouvoir compter sur les reprises de Martin Devergie, mis au repos après le choc contre Mont-de-Marsan, et de Mathieu Lamoulie, blessé depuis plusieurs semaines. Des nouvelles qui tombent à pic, permettant de réaliser pratiquement des remplacements au poste pour poste. L’infirmerie n’étant pas vide, il est de bon augure de voir certains visages revenir aux avant-postes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + = 23