SUA : entre l’appréhension et l’attente, Vincent Farré se livre après son retour à la compétition

Il n'avait plus foulé la pelouse d'un terrain lors d'un match officiel depuis trois mois. Vincent Farré a fait son retour parmi les siens contre Provence jeudi dernier. Une expérience rassurante pour le troisième ligne.

0 Shares

Quidam Hebdo : Comment avez-vous vécu votre retour sur le terrain ?

Vincent Farré : Je n’avais pas trop de pression pour mon retour grâce aux coachs qui m’avaient bien accompagné jusque-là. Pour être honnête, je ne savais pas si je devais jouer contre Provence, mais il y avait beaucoup de blessés. Je suis content de comment mon corps a réagi sur le terrain et j’ai eu de bonnes sensations. Je suis simplement déçu du score mais je suis heureux de ne pas avoir eu de rechute.

Q.H. : Y avait-il de l’appréhension avant la rencontre

V.F. : Je n’avais pas d’appréhension par rapport à la blessure. En revanche, je me posais des questions sur mon état de forme. J’ai pris un peu de poids pendant la convalescence où j’ai fait beaucoup de musculation, donc il y avait un peu d’inconnu mais comme il n’y avait pas un rythme indécent sur ce match, cela m’a un peu avantagé.

Q.H. : Vous avez joué pratiquement toute la rencontre, c’était prévu ?

V.F. : Je ne sais pas du tout. On n’avait rien prévu avant le match. Il n’y avait pas d’objectif de temps à réaliser, juste jouer comme je l’ai toujours fait. J’ai été sur la pelouse pendant 75 minutes, en étant sorti un peu avant la fin et j’en suis déjà très heureux.

Q.H. : Votre santé est-elle toujours surveillée ?

V.F. : J’ai vu un neurologue qui m’a validé la reprise, donc on part du principe que je suis apte à jouer et à reprendre un rythme normal. J’ai été arrêté pendant trois mois et étant donné que ce n’est pas un mal visible physiquement, je suis le seul juge de mon état. Tout est une question de ressenti à présent, mais je me sens bien et prêt à enchaîner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 87 = 96