En cessation de paiements, l’asso du SUA attend du changement

En conseil d'administration, le président du SUA Jean-François Fonteneau a fait état de la situation financière de l'association du SUA . Actuellement en cessation de paiements, sa direction pourrait changer ce jeudi.

0 Shares

Déjà, lors de la conférence de presse scellant l’avenir du SUA, alors que les rumeurs de rachats se faisaient pesantes, le président Jean-François Fonteneau avait profité de l’occasion pour témoigner de la situation de l’association sportive du SUA. « Le club doit légitimer l’aspect budgétaire de l’asso. Elle est en difficulté depuis 3-4 ans, ce qui fragilise la partie professionnelle. Chaque année, je suis obligé de boucher 200 000€ de trou », déclairait-il. Pour combler ce manque, ce dernier pensait à intégrer la section formation à la section professionnelle. « Cette situation nous permettrait d’avoir une meilleure maîtrise sur les prolongations, car cette structure permet de récupérer des indemnités de formation qui alimentent la partie recrutement. Notre ADN, c’est la formation et il est probable que ces centres soient bientôt identifiés au titre de centres professionnels. » En Pro D2, moins de cinq clubs ont déjà procédé à ce rattachement entre les deux structures. Mais pour l’heure, la souffrance de l’association a atteint le point de non-retour.

213 000€ de pertes

Cette saison, le président a annoncé la nouvelle perte de plus de 200 000€, amenant les comptes aux alentours de 800 000€ sur les dernières années, la situation se fait donc insoutenable. Pour comprendre, la Ville d’Agen verse 110 000€ à l’association, qui viennent s’ajouter aux 150 000€ des administrateurs de la section professionnelle du SUA LG. De plus, l’asso compte sur une base de 400 000€ de budget, en plus de 300 000€ injectés par la partie professionnelle en soutien, en plus de payer certains salaires Espoirs. Malgré ces efforts, elle reste déficitaire, notamment à cause du manque de ressources générées par l’association elle-même. De ce fait, lors du dernier conseil d’administration le mercredi 26 avril, Jean-François Fonteneau a demandé la démission du président charge de l’association du SUA depuis 2016 Pierre-Étienne Bord. Un changement pour revenir sur des bases plus saines afin de redonner de la croissance économique à l’asso. Une décision qui devrait survenir ce jeudi au cours d’une nouvelle réunion avec le comité directeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 3