Albret : Agrinovembre, une neuvième édition réussie 

Jeudi 16 novembre s’est tenue la 9ème édition du forum Agrinovembre où sont mises sur la table questions et perspectives sur l’agriculture de demain. Cette année, la thématique de l’agriculture urbaine a su réunir et questionner. 

0 Shares

Quand les villes se développent à vitesse galopante, comment faire pour allier agriculture et zone urbaine ? C’est la question à laquelle c’est attelée à répondre cette neuvième édition d’Agrinovembre en abordant les perspectives et les enjeux de cette agriculture. Alimentation de proximité, projets alimentaires de territoire, le forum s’est penché cette année sur un phénomène qui ne peut plus être ignoré. Hubert Cazalis, directeur d’Agrinove et en charge de l’organisation de cet événement, l’a d’ailleurs souligné en préambule « Il faut ouvrir ses chakras quant à l’innovation et se laisser bousculer par de nouvelles approches ». Comme chaque année, le thème du millésime d’agrinovembre se décide à l’occasion du concours Agrinove où sont proposés plusieurs dossiers d’innovations agricole.
Dans un amphithéâtre comble, rassemblant élus locaux, représentants de collectivités, élèves du lycée agricole Armand Fallières et agriculteurs, le forum s’est ouvert sur une introduction d’Isabelle Duvernoy, chargée de recherche en géographie à l’INRAE, pour dresser un panorama de cette méthode d’agriculture. Une agriculture dont elle a d’abord dressé tous les intérêts, notamment en termes de résilience en cas de crise et de capacité de réponse. 

L’exemple par l’application 

Comme pour chaque édition, deux tables rondes ont étés proposées, l’une autour des enjeux politiques et sociaux de cette agriculture urbaine, notamment l’aspect foncier avec des représentants de collectivités et de professionnels de l’agriculture urbaine et du foncier avec la SAFER Nouvelle Aquitaine, Pierre Aubignac, président de l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle (AFAUP), Marie-France Salles, vice-présidente de l’Agglomération d’Agen et Nadège Vanderbecken, cheffe de projet, GPV Rive Droite (Bordeaux). L’occasion d’aborder principalement l’aspect foncier de l’agriculture urbaine et des façons d’exploiter des espaces fonciers laissés en friche dans le cadre des projets alimentaires de territoires. 
Et pour illustrer tous ces débats théoriques, Agrinovembre a accueilli les meilleurs représentants de cette agriculture urbaine avec des professionnels de cette agriculture : Pierre Aubignac, cofondateur d’Aquacosy, un projet de production, recherche et développement en agriculture hors-sol agroécologique, Brice Marlet, responsable de production chez la Cueillette Urbaine, qui œuvre pour le développement de l’agriculture et de ses bienfaits en milieu urbaine, Julie Menesson , exploitante agricole chez La Champignonne qui produit des champignons (pleurotes, shiitakés) en Blockhaus (bunkers) à Bordeaux et Pessac et Victoria Timmerman, juriste, GAEC & Sociétés, spécialisée dans l’accompagnement des organisations professionnelles agricoles. 
Et pour clôturer cette après-midi dédiée à la réflexion, aux débats et à l’innovation, Christophe Capy (CTBE 47), lauréat 2023 pour sa solution de traitement et de valorisation des supports de culture (sacs de substrat),a lancé le top départ de la nouvelle édition du concours Agrinove.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

67 − 59 =