Lot-et-Garonne : TE 47 et Enedis embellissent les transformateurs électriques

Des postes de transformation électrique qui disparaissent dans le paysage. C'est le projet d'embellissement des postes de transformation porté par Territoire d'énergie et Enedis. Parmi les 14 retenus cette année, découverte de celui de Pont-du-Casse qui disparaît aujourd'hui presque entièrement dans le paysage.

0 Shares

Camoufler des « verrues » dans le paysage. C’est le projet dans lequel seront lancés conjointement Enedis et Territoire d’Energie (TE 47) en lançant un appel à projet pour financer l’embellissement des transformateurs dans des communes du Lot-et-Garonne. 
Le but : contribuer à une meilleure intégration des postes dans l’environnement, qu’il soit rural ou urbain, grâce à l’art. Pour cette première année, 14 communes ont été retenues pour ce premier appel à projets et 12 autres en 2023. Grâce à ce dispositif échelonné sur 5 ans, une cinquantaine de communes pourront bénéficier de ces fresques décoratives.
La ville de Pont-du-Casse fait partie de ces premières villes à bénéficier du projet. Adieu l’ancien poste de transformation installé à côté de la voie verte, qualifiée de verrue dans le paysage par Christian Delbrel, le maire cassipontain. « Aujourd’hui, le poste se fond dans le paysage. C’est un beau projet de relooking » .

Déjà des candidatures pour 2024 

Pour bénéficier de cette transformation co-financé par TE 47 (75%) et Enedis (25 %), les communes qui souhaitent transformer leurs postes doivent répondre à un certain cahier des charges. « Les dossiers passent devant une commission et doivent remplir certaines conditions comme être visibles avec du passage», explique Jean-Marc Causse, maire d’Aubiac et président de TE 47. Et c’est une initiative qui séduit puisque il y a déjà des candidatures pour les 12 places prévues en 2024. Des conditions que remplissait le poste cassipontain avec son implantation près de la voie verte et 13 autres postes sur l’année 2023. 

Et pour sa transformation, c’est l’artiste Olivier Lambert qui a été à l’oeuvre. Après des années de maîtrise des techniques de la bombe, il cherche à donner vie et caractère aux lieux, dépassant la simple décoration pour créer des œuvres d’art émotionnelles. Son parcours débute dans les friches industrielles à l’âge de 16 ans, évoluant ensuite vers la création de l’Association Feel Abstract. En 2023, il participe à l’appel à projets d’embellissement de poste de transformation ancé par TE 47 et Enedis, où il redécore 9 transformateurs sur 14 notamment à Bon Encontre, Laplume et Pont-du-Casse. « Ce qui est chouette avec ce genre de projet c’est qu’on est sur la voie publique et comme il y a du passage, il y a de l’échange avec les gens ! Et puis c’est chouette d’avoir une « toile » comme ça en plein air ! » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 − 47 =