Sport : la Garo’Run de Boé, future étape qualificative aux championnats de France ?

La course boétienne qui se fait connaître depuis trois ans pour son action envers Octobre Rose, devrait ajouter une nouvelle corde à son arc. La labellisation de ses courses de 5 km et 10 km est à l'étude pour en faire des épreuves qualificatives pour les championnats de France de la discipline.

0 Shares

Jeudi dernier, les organisateurs de la Garo’Run s’étaient réunis en compagnie de leurs partenaires bénévoles à l’ancienne Banque de France d’Agen, aujourd’hui propriété de la société de coworking Héméra, pour accueillir cette dernière au cœur de l’événement. Un atout important qui vient se rajouter à la Ville de Boé, à Havas Voyages, 47 FM, Point Café, l’ACEF, Coeur de village, Toyota Agen et Octobre Rose, au rayon des partenaires. Une bonne preuve de la croissance de la course, qui a accueilli lors de sa dernière édition en octobre 380 participants. De quoi récupérer 600€ pour l’association Action Cancer 47. L’organisation avait même pu profiter de la présence de l’athlète Lot-et-Garonnais Gabriel Thual, finaliste du 800m aux Jeux Olympiques (2021), aux championnats du monde d’athlétisme (2022) et champion de France (2023). Ce dernier avait enfilé la tenue de parrain. « Je connais son père parce qu’il y a une vingtaine d’années, je courrais avec lui au SUA athlétisme. Je lui ai proposé l’idée de faire venir Gabriel à la Garo’Run quinze jours avant l’événement et il a rapidement accepté. C’est une vraie plus-value, on a créé des beaux moments d’échanges et il a pu remettre les prix. Maintenant, il serait bien de l’avoir en parrain chaque année », s’amuse Eric Groleau, membre de l’association organisatrice.

Organisateurs et partenaires se sont réunis la semaine dernière pour fêter et parler avenir de la Garo’Run

Viser la labellisation

La Garo’Run ajoute de nouveaux partenaires à ses côtés, changera son tirage au sort pour les lots à gagner en 2024 et évoluera même en date, en posant déjà ses valises le 29 septembre cette fois-ci. Mais la plus grosse nouveauté qui animera les organisateurs les prochains mois, c’est bien la labellisation de ses parcours par la fédération française d’athlétisme (FFA). Chaque année, les championnats de France ont besoin d’épreuves références aux quatre coins du pays pour que les athlètes puissent réaliser un chrono qualificatif pour lesdits championnats. « J’ai pris contact avec des cadres de la FFA qui vont se déplacer sur plusieurs rendez-vous durant les prochains mois », commente l’organisateur. Ces cadres passeront les parcours de la Garo’Run au peigne fin, afin de vérifier s’il remplit l’entièreté du cahier des charges. « On a un parcours ultra plat qui se prête parfaitement aux courses qualificatives et à la recherche de performances. » Un atout en plus pour crédibiliser la Garo’Run et amener un public différent, qui pourrait même venir des départements voisins spécifiquement pour viser un chrono qualificatif. Pour l’instant, il est question de faire labelliser le 10 km, mais les organisateurs n’abandonnent pas l’idée d’ajouter dans le dossier le 5 km. Pour l’heure, en Lot-et-Garonne, seule la Balade des Lacs de Saint-Sixte possède cette étiquette de course qualificative pour les championnats de France, la Garo’Run viendrait volontiers se rajouter à cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

50 − = 48