Avec Aftral, le transport et la logistique n’ont jamais été aussi séduisants

L’association Aftral, créée et dirigée par des professionnels du secteur, est leader national dans la formation aux métiers du transport et de la logistique. Son site agenais est en plein développement.

0 Shares

Tout ce que nous achetons, consommons, utilisons au quotidien a été, à un moment donné, transporté dans un camion. Et au volant du camion, on retrouve un professionnel compétent. Sa mission est essentielle. Il s’agit certes de transporter des marchandises entre des points A et B en un temps imparti, mais également d’assurer la sécurité de tous à chaque étape et notamment sur la route. Pour cela, il faut une formation complète et exigeante, comme celles que dispense Aftral. Cette organisation est une association créée il y a près de 70 ans, par les professionnels eux-mêmes. Son nom est l’acronyme d’Apprendre et se former en transport et logistique. Avec 3300 salariés répartis sur 150 agences dans toute la France, Aftral est tout simplement le leader national en la matière. Le site d’Agen, situé en plein cœur du Marché d’intérêt national (M.I.N.), est en constant développement depuis 4 ans. « Ici, nous bénéficions du cadre parfait pour enseigner. Nous sommes en contact direct avec de nombreux acteurs du transport et de la logistique et nous profitons de plusieurs pistes idéales pour apprendre à manœuvrer », estime le directeur Anthony Palous. Pour parfaire le tout, Aftral vient de faire l’acquisition de tout nouveaux bureaux pour accueillir ses aspirants-transporteurs dans des conditions encore meilleures, avant l’ouverture en septembre prochain d’une antenne secondaire à Marmande.

Un CAP et des titres professionnels

Plusieurs cursus de formation sont proposés en Lot-etGaronne : le CAP Conducteur routier marchandises en apprentissage et condensé sur une année, ainsi que plusieurs titres pros. « Ces diplômes sont très intéressants car ils donnent par équivalence le permis C (ndlr, poidsl-ourd porteur) voire CE (poids-lourd avec remorque), et la FIMO (Formation initiale minimale obligatoire) », détaille Anthony Palous. Aux 75 heures passées au volant d’un engin de la flotte Aftral s’ajoute un vaste contenu pédagogique abordant de très nombreuses notions essentielles pour exercer cette activité : des questions juridiques, de sécurité, les meilleures manières de charger sa cargaison… Il est en outre possible d’apprendre à transporter des voyageurs en fonction du projet professionnel de chacun.

Des formation financées à 100%

Pour faire face à une pyramide des âges quelque peu déséquilibrée, les acteurs du transport et de la logistique sont très actifs pour trouver de nouveaux conducteurs. Par l’intermédiaire de la taxe d’apprentissage, ils permettent à Aftral de disposer des meilleurs outils pour former les futurs professionnels. Et si la formule de l’apprentissage est accessible aux moins de 30 ans, les demandeurs d’emploi plus âgés peuvent profiter de parcours entièrement financés, grâce par exemple au dispositif « Transition pro ». Les formations Aftral sont par ailleurs accessibles aux personnes en situation de handicap. « Environ 20% de nos apprenants sont des travailleurs handicapés », confirme Anthony Palous.

Du perfectionnement pour les conducteurs actifs

En plus de la formation initiale pour les aspirants-conducteurs, Aftral accueille également des pros aguerris dans le cadre des renouvellements obligatoires tous les 5 ans et pour des formations de perfectionnement thématiques (éco-conduite, prévention, sécurité, etc.). Au total, l’agence d’Agen enseigne à près de 600 personnes chaque année sur des sessions allant de quelques heures à un an.

Une profession qui recrute

Ce qui est sûr, c’est que le taux d’insertion une fois diplômé est tout simplement exceptionnel… et durable ! « Selon nos statistiques, plus de 85% des jeunes que nous avons formés sont encore dans le secteur du transport au bout de 10 ans », révèle le directeur de l’agence d’Agen. Aftral dispose d’un vaste réseau d’entreprises partenaires déjà prêtes à embaucher à l’issue des prochaines sessions. Les opportunités de carrière sont nombreuses pour les futurs professionnels qui ne manqueront pas d’être sollicités. « Le métier a beaucoup évolué ces dernières années. Le nombre de véhicules sur les routes augmentent mais les distances se réduisent. Il est ainsi possible d’avoir des rythmes de travail plus conventionnels pour profiter de sa famille. Grâce à la sophistication du matériel et des process, la manutention est de plus en plus aisée, voire inexistante dans certains jobs. Cela permet d’ailleurs de féminiser de plus en plus la profession », explique Anthony Palous. Plus attractif que jamais, le métier de conducteur routier s’adresse à tous les profils. Pourquoi pas vous ?

Ludovic : allier le travail et le plaisir

Sur le plateau du M.I.N., au cœur d’un groupe de huit élèves, Ludovic, 54 ans, parfait son apprentissage du métier de conducteur routier. Âgé de 54 ans, ce retraité de la gendarmerie souhaite s’offrir une seconde carrière. « J’ai toujours aimé être sur la route, ce sentiment de liberté et d’autonomie. Comme je ne voulais pas rester inactif, je me suis tourné vers cette formation qui me permet d’associer travail et plaisir. Cela faisait un moment que ça me titillait et ce je vois pour l’instant me conforte dans ce choix. Et puis je sais qu’il y aura du boulot à la sortie », décrit Ludovic, dont la formation a été financée à 100% grâce à l’accompagnement de France Travail (ex-Pôle Emploi).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + = 16